Généralement, une glissière industrielle est un élément clé utilisé pour simplifier le coulissement des tiroirs, ou autres choses indispensables au quotidien, particulièrement pour les matériels qui présentent des mouvements verticaux, horizontaux ou guidés, notamment les plus lourds. En effet, la glissière industrielle est un assemblage des matériels métalliques issus d’un allongement à froid de précision. Découvrez quelques modèles adaptés aux fortes charges et grandes longueurs.

La glissière télescopique

Une glissière télescopique est un matériel linéaire constituée d’une plaque en acier obtenu à partir d’un laminage de précision qui est également économique à course limitée. Elle est particulièrement facile à installer et compacte, convenant aux guides linéaires de nombreuses applications.

La glissière télescopique forme ainsi un guidage linéaire, qui a comme matières premières : l’aluminium, l’acier et l’inox. Elle se divise en plusieurs catégories : en extension partielle (constituée de 2 éléments compacts), en extension totale (constituée de 3 éléments), glissière télescopique forte charge et glissière télescopique verticale.

Par ailleurs, la glissière télescopique se caractérise par de butées solides, afin de pouvoir résister aux fermetures et aux ouvertures sous charges maximales, c’est-à-dire de résister aux vibrations. Par conséquent, ses billes permettent le renforcement d’un coulissement fluide. Pour trouver des modèles de glissières industrielles, cliquez ici pour plus d’infos.

Glissière linéaire à bille et glissière linéaire à rouleaux croisés

En réalité, la glissière linéaire à bille est un élément de guidage à temps limités, compacts et légers. La glissière à bille présente en effet une résistance de glissement très faible. Ainsi, elle présente force d’inertie assez importante, mais un facteur de frottement très bas, permettant de lui fournir un taux de réaction excellent et une étanchéité efficace. Comme caractéristique, elle possède une course linéaire flexible et une longueur de glissière avec des composants standards des roulements. La glissière linéaire à bille se constitue ainsi par un élément quadro avec paliers hybrides d’arbre, supports ou arbres.

Par ailleurs, la glissière linéaire à rouleaux croisés possède une conception modulaire (notamment pour une grande flexibilité) et aussi une possibilité d’utilisation à une température très élevée. Elle a aussi des dimensions extérieures communes avec les deux sortes de rouleaux. De ce fait, son accélération est très puissante avec un dispositif anti-glissement. De plus, ses rails de guidage sont très courants dans les industries. Par conséquent, elle propose des capacités de charge très hautes et une meilleure rigidité.

Glissière pneumatique, glissière à extension totale et à extension partielle

Il existe une glissière pneumatique à double course, particulièrement pour les grosses pinces à masselottes. C’est une unité de serrage pour siège capteur ou fixation de pince avec entretoise pour la réduction de course. De plus, il y a aussi les modèles qui sont destinés pour les pinces pneumatiques, un élément linéaire de translation pour pinces coupantes pneumatiques (réellement ouvert).

La glissière à extension totale est une sorte de glissière télescopique servant de module fonctionnel, spécifiquement pour les systèmes coulissants ainsi que pour les tiroirs. Cette glissière à extension totale pourrait être accompagnée ou non d’un amortisseur de fin de course, mais les réalisations de résistance élevée correspondent exactement pour la fabrication des matériels de production, des modules périphériques dans la production des installations techniques et de la tôlerie.

À part la glissière à extension totale, il existe aussi la glissière à extension partielle qui pourrait être rallongée dans les deux sens. Avec la course inférieure à la longueur totale, la glissière télescopique à sortie partielle rassemble une solution moins chère, notamment pour les rails à frottement bas (pour les tiroirs et similaires). Sa capacité de charge dynamique permet ainsi d’indiquer sa capacité de charge maximale d’une paire dirigée verticalement. Pour plus de conseils, demander conseil à un pro.